Mura za Owsiakiem


Vie Quotidienne / lundi, janvier 21st, 2019

Dans mon précédent article je vous ai parlé de Jerzy Owsiak (Jurek)fondateur de WOŚP (Wielka Orkiestra Świątecznej Pomocy = Grand Orchestre de la Charité de Noël). 

La semaine dernière s’est déroulé dans le pays la “27ème Finał”, oeuvre caritative organisée par le WOŚP, pour les enfants hospitalisés, dont le but est l’achat d’équipements médicaux modernes, pour les hôpitaux spécialisés en pédiatrie.

Je vous ai également raconté l’attaque subit par le maire de la ville de Gdańsk, Paweł Adamowicz. 

Celui-ci est mort à l’hôpital le lendemain, le 14 janvier 2019. À la nouvelle de cette tragique information, Jurek Owsiak démissionna de son poste de président du Grand orchestre de la charité de Noël : « Je démissionne personnellement du poste de responsable de la fondation, à savoir le président du conseil d’administration, mais la fondation continuera de fonctionner. Peut-être que cela facilitera également la tâche de tous ceux qui ne se sont pas encore inscrits pour écrire des mots dégoûtants dans ma direction. J’ai aussi parlé du fait que cette haine, aussi de mon côté, monte en flèche depuis 25 ans. (…) Depuis 25 ans, je me bats avec des personnes qui me menacent et, malheureusement, le système de justice polonais et la police ne peuvent y faire face complètement. Nous signalons ces problèmes à la police et nous disons que cela n’en vaut pas la peine, car personne ne fait rien à ce sujet. S’il vous plaît, allez sur les portails de droite, même aujourd’hui, lisez des choses sur moi. S’il vous plaît lire ce que l’un des députés dit , la personne qui siège dans le Sejm – a déclaré Owsiak lors de la conférence de presse. »

Cette décision choqua un grand nombre de polonais. Ainsi je vous ai expliqué que #MuremZaOwsiakiem, en traduction littérale « Un mur derrière Owsiak » , était devenu le jour même le hashtag le plus populaire sur le Twitter polonais.

Bien que profondément touché par ce soutient, Jurek décida de prendre du recul et maintenu son choix.

1. Jerzy Owsiak.

Avant de vous parler du mouvement de soutient et pour mieux comprendre tout cela, je vais d’abord vous parler de l’homme qui suscite autant d’engouement.

Jurek Owsiak est un journaliste de radio et de télévision polonais, né dans les années 50′ à Gdańsk.

Il est le fondateur du WOŚP  (Wielka Orkiestra Świątecznej Pomocy / Grand Orchestre de Charité de Noël), une des plus grandes ONG de Pologne. Owsiak est le principal initiateur et promoteur du Grand « Finał« , un festival mondial annuel plein de bonne humeur, qui associe musique et autres éléments destinés à collecter des fonds pour les soins médicaux dispensés aux enfants et aux personnes âgées, souffrant de divers problèmes de santé.

1.Un cœur récompensé :

Depuis les années 90′, il fut nominé pour de nombreux prix, et en remporta 3 :

  • l’Ordre du Sourire en 1993 : ordre polonais, reconnu par l’ONU depuis 1979, et qui est conféré par des enfants.  Ont également reçu l’Ordre du Sourire Jean-Paul II, Mère Teresa, 14e Dalai Lama, J. K. Rowling, Steven Spielberg, Nelson Mandela, Bernadette Chirac, Oprah Winfrey, …
  • L’Ordre Polonia Restituta en 1999 : il s’agit de la seconde plus haute décoration civile polonaise. Cette décoration peut être conférée pour des réalisations remarquables dans les domaines de l’éducation, des sciences, du sport, de la culture, des arts, de l’économie, de la défense du pays, oud’œuvres sociales. Jurek fut cette année Chevalier de la Croix de la Ordre de Polonia Restituta.
  • L’Ordre Polonia Restituta en 2011 : il obtient cette fois-ci la Croix du Commandant.
  • Médaille du Sommet de la paix pour l’activisme social en 2013. Le prix a été remis « en reconnaissance d’un activisme social et charitable de longue date ainsi que d’une aide dynamique au développement de la médecine polonaise ».

 

2. Pol’and’Rock : 

Il a aussi crée festival Pol’and’Rock, anciennement connu sous le nom de Przystanek Woodstock (« Woodstock Festival »), grand festival de musique rock. 

Ouai, … parce que « Woodstock » dans un pays catholique, ça dérange quelques esprits. Pour continuer le festival a changé de nom, mais n’en a pas pour autant perdu son âme.

Avec Monsieur, nous nous y sommes rendu cet été. Nous avons pu voir et apercevoir entre autres Alestorm, Judas Priest, Goo Goo Dolls, Soulfly, Arch Enemy, Alpha Blondy, et c’était cool 😉

 

 

 

 

 

 

3. Les détracteurs :

J’ai déjà lu que Jurek recevait parfois des menaces, j’ai entendu dire qu’il n’était pas aimé de tous, mais je n’avais pas d’infos concrètes. Donc j’ai cherché, j’ai ouvert Google et tapé : « Jerzy Owsiak kontrowersja » (Jerzy Owsiak polémiques). Donc là j’ai plusieurs liens du site Kontrowersje.net, et je vois écrit des choses du type « gourou de la secte WOŚP ». Du coup je me dis que je vais trouver des choses intéressantes. Je clique, message d’erreur. Je clique sur le deuxième lien, message d’erreur, et ainsi de suite, jusqu’à abandonner au 4ème lien.

Je tombe sur un autre site internet, et lit quelque chose sur un certain Piotr Wielgucki, connu sous le nom de Matka_Kurka sur internet et notamment sur Twitter. Et! Il s’avère en fait que le site dont je n’arrivais pas à accéder était le sien.

Après avoir traîné sur son Twitter une bonne demi-heure, je pense qu’on est sur un bon cas psychiatrique, pas loin du sociopathe. Piotr Wielgucki fait une fixation sur Jurek et la fondation qu’il qualifie de secte. Il fait également une fixation sur Krzysztof Stanowski, un journaliste polonais (comme vous l’aurez devinez…), qui utilise sa popularité à des fins caritatives. Bref, pas besoin d’aller plus loin.

Dans un côté un peu plus saint, et sans jeu de mots, je me suis penchée du côté de l’Eglise. Car comme je vous ai dis un peu plus haut, le festival Przystanek Woodstock a dû se renommer en Pol’n’Rock, sous pression semble-t-il du pouvoir catholique.

Sur le site internet niedziela.pl, site internet catholique, j’ai trouvé l’article « Jerzy Owsiak au contraire de l’Eglise et du patriotisme », datant de 2014. Je vous laisse quelques extraits :

  • « Jerzy Owsiak est le fils d’un colonel de milice, athée vicieux. Son père, dans sa biographie, a souligné son attitude négative envers le clergé catholique, le décrivant comme un « parasite de l’État démocratique » »
  • « Promouvoir les « hippies » anti-église à Owsiak n’était pas quelque chose d’isolé. »

Pour résumer nous sommes dans un combat Gauche VS Droite catholique. Combat assez fréquent quelque soit le pays.

2. Un mur de soutien. 

Revenons maintenant aux événements de ces derniers jours.

Suite à la démission de Jurek, le mouvement #muremzaowsiakiem à pris de l’ampleur les jours suivants. En moins d’une semaine, le hashtag a touché des milliers voire des millions de personnes. Je viens de regarder à l’instant sur Instagram, #muremzaowsiakiem a été utilisé 33 300 fois, et #muremzajurkiem utilisé 18 700 fois. Sachant que l’on compte une publication par hashtag, que cette publication suscite des centaines à des milliers de réactions, de likes, ça fait un paquet de monde !

Divers rassemblements se sont organisés dans plusieurs villes de Pologne, afin de montrer un fort soutien au chef du Grand Orchestre de Charité de Noël.

Des événements étaient prévus ce 20 janvier 2018. Mais dans la semaine, j’ai lu dans un article la réaction de Jurek concernant le mouvement.Article que je ne trouve plus et ça m’embête. Dans ma cervelle de moineau, il remercié tout le monde pour ce soutient, mais par respect pour Paweł Adamowicz, il pensait ne pas devoir être mis à l’honneur. Des rassemblements ont donc étaient décalés au 27 janvier 2019, alors que la majorité étaient prévues pour le 20 janvier.

Mais retournement de situation. Le 19 janvier 2019, dans une vidéo intitulée « Mes deux mots au président Paul Adamowicz. », Jurek annonça qu’il gardé finalement son rôle à la tête de la fondation.

Peut-être que cela est dû au soutien des polonais, qui par messages et publications par milliers sur les réseaux sociaux, lui ont demandé de ne pas quitter son poste. Peut-être a t-il était convaincu par ses proches. Ou peut-être à t-il souhaité faire face à la haine de ses opposants, et ne pas baisser les bras.

3. Qu’en est-il du mouvement ?

Parce qu’à la base, celui-ci était destiné à faire revenir Jurek Owsiak en tant que chef, je me suis demandée si les manifestations seraient maintenues.

Et la réponse est OUI! Car ces personnes aiment Jurek depuis des années, et ne compte pas le laisser tomber.

Ainsi des rassemblements ont bien eu lieu ce week end, et d’autres se dérouleront le 27 janvier 2019.

A Poznań, un groupe s’est crée sur Facebook, réunissant 10 000 personnes intéressées et 3 600 personnes confirmant leur participation.

L’un des fondateurs du groupe a publié: « Nous sommes en train de recevoir une masse de messages de votre part après que la vidéo est apparue sur le profil de Jurek Owsiak. Oui, elle sera tenue parce que la décision ne veut pas dire qu’elle reste toujours à supporter le mur derrière lui et son orchestre. Et demain tout le monde à la place de la liberté à Poznań. Nous lui montrons ce soutien et merci pour la décision aujourd’hui. Merci aussi fort qu’on peut.  » ( à noter qu’il s’agit d’une traduction Google trad, donc avec un français un peu bancal mais largement compréhensif 😉 )

Le rendez-vous s’est fait hier après midi , Place Wolności. Des milliers de personnes étaient présentes.

 

Le symbole du Grand Orchestre était bien présent en ce dimanche. On pouvait voir des cœurs rouges se promener sur toute la place, sous forme de ballon, de papier, d’autocollant, … Mais il y avait aussi beaucoup de personne, pancarte à la main « #muremzaowsiakiem ».

Mais les polonais n’ont pas oublié le maire de Gdańsk, Paweł Adamowicz. Un hommage lui a été rendu et des centaines de bougies ont été déposées en son nom.

wosp coeur.jpg

 

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *